sorare_header_sp

Colonne de football

Diagnostic du début de saison des méga clubs européens (Serie A).

Cela fait presque deux mois que la saison 2021-2022 a commencé dans le football européen. Dans cette série d’articles, nous nous intéressons à la manière dont les méga clubs européens ont débuté la saison. Nous examinerons de plus près leurs performances depuis le début de la saison, et nous ferons également quelques prédictions pour l’avenir.

Dans ce deuxième volet de notre série, nous nous intéressons à la Serie A. La saison dernière, la Juventus a terminé à la quatrième place après avoir remporté le titre de champion neuf années de suite, tandis que l’Inter Milan a remporté le titre pour la première fois en 11 ans. Comment les clubs de Serie A se sont-ils comportés cette saison ? C’est ce que nous allons voir.

Tableau des scores des mégaclubs de Serie A

L’Inter Milan, la Juventus, la Roma et Naples sont les cinq premiers clubs du classement de la Serie A. Voici les scores

Position dans la ligue Score
Napoli 1st 100 points
Milan 2nd 95 points
Inter 3rd 80 points
Roma 4th 75 points
Juventus 7th 50 points

Voyons maintenant une analyse détaillée de chaque club.

Naples

  • Classement : 1er (8 victoires, 0 nul, 0 défaite)
  • Buts marqués : 19 buts, 3 encaissés
  • Score : 100 points

Tout d’abord, Naples, le leader en titre du championnat. La saison dernière, Naples a chuté à la cinquième place lors de la dernière journée de la saison et a manqué la Ligue des champions. Le front office a donc limogé l’entraîneur Gennaro Gattuso après deux ans à la tête de l’équipe. Luciano Spalletti, qui avait auparavant dirigé l’Inter et la Roma, a été engagé comme nouvel entraîneur.

Naples est en pleine ascension depuis le début de la saison, avec huit victoires consécutives. En huit matches, ils ont marqué 19 buts et n’en ont encaissé que trois, conservant ainsi six feuilles propres. Victor Osimhen, qui s’est révélé dans la seconde moitié de la saison dernière, mène l’attaque avec cinq buts, tandis que Kalidou Koulibaly et le reste de la défense sont solides. Bien que Spalletti soit connu pour son football offensif, la défense de Naples est également performante.

Il sera intéressant de voir combien de points Naples peut encore prendre, et s’il sera capable de gagner des matchs contre des équipes comme l’Inter et le Milan.

Sorare n’a pas encore de cartes Napoli pour la saison 2021-22, mais quand ils le feront, vous pouvez parier que les cartes Cribari et Osimhen seront très chères.

AC Milan

  • Classement : 2e place (7 victoires, 1 nul, 0 défaite)
  • Buts marqués : 18 buts, 7 encaissés
  • Score : 95 points

À la deuxième place derrière Naples se trouve le Milan, qui a fait un retour impressionnant en se qualifiant pour la Ligue des champions pour la première fois depuis la saison 2013-2014. Ils ont remporté sept de leurs huit derniers matchs et cherchent à poursuivre leur bonne forme cette saison, en gagnant tous leurs matchs sauf un, un match nul contre la Juventus.

Le vétéran Olivier Giroud, qui a rejoint le club en provenance de Chelsea cette saison, a marqué trois buts dans son temps limité, tandis que Rafael Leon et Brym Diaz restent des joueurs clés de la saison dernière. La légende du club, Zlatan Ibrahimovic, est également de retour dans l’équipe, et avec un coup de pied retourné lors de son match de retour (malheureusement pas sur le but), la ligne avant semble forte.

S’il y a un point d’inquiétude, ce sont les défenseurs. Après avoir gardé trois clean sheets lors de leurs cinq premiers matchs, ils ont encaissé cinq buts lors de leurs trois derniers matchs. Nous avons également un problème défensif, le défenseur Mike Menyan ayant été opéré du poignet gauche, ce qui le tiendra à l’écart pendant quinze jours.

S’ils parviennent à surmonter ces obstacles et à continuer à engranger des points en novembre (la Roma le 11 novembre, l’Inter le 12 novembre et la Fiorentina le 13 novembre), ils pourraient être en passe de remporter leur premier Scudetto depuis la saison 2010-2011.

Inter

  • Classement : 3e (5 victoires, 2 nuls, 1 défaite)
  • Buts marqués : 23, encaissés : 11
  • Score : 85 points

Après avoir remporté le titre de champion la saison dernière pour la première fois depuis la saison 2009-2010, l’Inter a connu un début de saison poussif. L’entraîneur de l’Inter, Antonio Conte, qui a joué un rôle déterminant dans la conquête du titre de champion, a annoncé sa démission en juin après un conflit avec l’austère front office du club au sujet des renforts. En outre, Romelu Lukaku, le meilleur buteur du championnat, a été vendu à Chelsea, tandis que Matteo Politano et Ashraf Hakimi, deux des joueurs les plus talentueux de l’équipe, ont été vendus respectivement à Naples et au Paris Saint-Germain. Malgré cela, l’équipe a pu combler les postes vacants avec des joueurs qualifiés comme Edin Dzeko, Hakan Chalhanor et Joaquin Correa. Conte a été remplacé par Simone Inzaghi, qui était jusqu’à la saison dernière à la tête de la Lazio, utilisant le même système 3-5-2 que l’ancien entraîneur.

L’Inter remporte le premier match de la saison 4-0 contre le Genoa, et il semble qu’il soit en passe de remporter 4 autres victoires et 2 nuls. Cependant, lors de son huitième match de la saison, l’Inter s’est incliné 1-3 contre la Lazio, l’ancien club de son nouvel entraîneur. Ce qui ressort de ce match est une fragilité défensive. Après avoir gardé une feuille blanche lors du premier match de la saison, ils ont encaissé des buts à chaque match, se classant premiers de la ligue pour les buts marqués mais dixièmes ex-aequo pour les buts encaissés. Ils sont désormais 10e ex-aequo en championnat pour les buts encaissés, bien qu’ils aient marqué le plus de buts en championnat.

Roma

  • Position : 4ème (5 victoires, 0 nul, 3 défaites)
  • Buts marqués : 16 buts, 9 encaissés
  • Score : 75 points

Avec le retour de José Mourinho à la tête de l’équipe après 11 ans d’absence en Serie A, la Roma a dépensé près de 100 millions d’euros pour se renforcer, en faisant venir des joueurs comme Timmy Abraham de Chelsea et Rui Patricio de Wolverhampton. Cette saison, ils ont gagné cinq fois, perdu trois fois et sont quatrièmes au classement, ce qui les place en bonne position pour se qualifier pour la Ligue des champions pour la première fois depuis la saison 2017-2018 (et deux de ces défaites ont eu lieu contre les meilleures équipes de la compétition, la Lazio et la Juventus).

La raison en est le manque de qualité et de quantité de l’effectif par rapport aux autres clubs en lice pour la Ligue des champions. L’équipe est inférieure à celle de l’Inter, du Milan, de la Juventus et même du Napoli, qui est actuellement en tête du classement.

La clé du succès de la Roma sera son manager, Mourinho. Les récents déboires de Mourinho à Manchester United et à Tottenham lui ont laissé un mauvais goût dans la bouche, mais il a fait ses preuves dans les grands clubs. Mais son palmarès dans les grands clubs est solide. S’il échoue à Tottenham puis à la Roma, il lui sera difficile de prendre la relève dans les grands clubs. L’entraîneur portugais sera plus qu’heureux de prendre en charge le nouveau club. L’entraîneur portugais sera plus qu’heureux de prendre en charge la nouvelle équipe de la Roma, qui pourrait être un véritable typhon en Serie A.

Sorare n’a pas encore mis en vente les cartes de la Roma pour la saison 2021-22, mais quand ce sera le cas, les cartes Abraham et Rui Patricio seront très chères.

Juventus

  • Classement : 7e (4 victoires, 2 nuls, 2 défaites)
  • Buts marqués : 12 buts, 10 encaissés
  • Score : 50 points

La Juventus a terminé quatrième du championnat la saison dernière, manquant ainsi son dixième titre de champion consécutif, et a licencié la légende du club Andrea Pirlo après seulement une saison à la tête de l’équipe. Massimiliano Allegri, qui a remporté le titre de champion neuf fois de suite, a pris les rênes. Cependant, avec seulement Manuel Locatelli de retour au club, le club a fait peu d’ajouts majeurs à son équipe, et le départ de l’as Cristiano Ronaldo à Manchester United a laissé beaucoup de fans dans l’incertitude.

Et le sentiment était juste. Un nul, une défaite, une défaite et un nul lors des quatre premiers matchs de la saison. Ils ont gagné trois matchs d’affilée pour se remettre sur les rails, mais leur mauvais début de saison les a laissés à la septième place.

L’absence de C. Ronaldo a eu un impact important sur l’équipe, avec 12 buts marqués, ce qui est à égalité avec la neuvième place de la ligue, et le plus grand nombre de buts marqués par un joueur de FW est de deux. Paulo Dybala, qui était censé être l’as de l’équipe, est sorti sur blessure. De plus, l’âge de la défense augmente, et Delft, qui est censé être la prochaine génération de leaders de la défense, est blessé, tout comme Dybala, donc la spirale négative continue.

Allegri peut-il renverser la situation maintenant qu’il est de retour aux commandes du club ? Il sera intéressant de voir ce que l’avenir réserve à la Juventus.

Pour savoir comment s’inscrire à Sorare, cliquez ici.

COMMENT

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA