sorare_header_sp

Colonne de football

Analyse du match Liverpool vs Arsenal lors de la 12ème journée de la Premier League !

【マッチレビュー】プレミアリーグ第12節のリバプール対アーセナルを分析!

Liverpool et Arsenal sont deux des clubs les plus forts de la Premier League depuis de nombreuses années. Ces dernières années, les deux équipes ont été très contrastées, Liverpool se battant sans cesse pour le titre de champion tandis qu’Arsenal a perdu sa place dans les compétitions européennes. Voici comment cela s’est passé, ainsi que les tournants qui ont séparé les matchs.

Sorare vous offre 5 joueurs gratuits en Europa League !

Analyse d’avant-match : Liverpool dépassé par la récente alchimie

Liverpool est l’un des meilleurs clubs de Premier League depuis que Jurgen Klopp en est le manager. Ils ont remporté le championnat et la Ligue des champions au cours des quatre dernières années et ils dominent littéralement la compétition.

Arsenal, en revanche, n’a pas réussi à se qualifier pour la Ligue des champions depuis la saison 2016-2017 et cette saison, pour la première fois en 25 ans, ils sont privés de compétition européenne (Ligue des champions, Ligue Europa ou Ligue des conférences).

Malgré le contraste saisissant entre les deux équipes, Liverpool a un bien meilleur bilan en tête-à-tête. Au cours des cinq dernières années à Anfield, Liverpool a remporté six victoires et fait deux matchs nuls. La dernière fois que Liverpool a perdu à domicile contre Arsenal remonte à septembre 2012.

Il y a une grande différence entre les deux équipes en termes de résultats récents et de confrontations, mais que se passera-t-il cette fois ? Jetons un coup d’œil à la composition de l’équipe de départ.

Pour Liverpool, Diogo Jota remplace Roberto Firmino, blessé, au poste d’avant-centre, tandis qu’Alex Oxlade-Chamberlain vient remplacer Naby Keita, blessé, dans l’axe du milieu de terrain.

L’effectif d’Arsenal est sensiblement le même que ces derniers temps, avec le retour de Thomas Pertti dans l’axe du milieu de terrain. Le retour du milieu de terrain physique et technique sera encourageant.

Un match avec une grande marge de victoire (4-0)

Malgré le déficit, la première mi-temps a été très disputée. La première mi-temps a été serrée, avec un Liverpool qui pressait de l’avant pour avoir le ballon et le garder. C’était un jeu de possession et d’endurance pour Arsenal.

Liverpool avait la meilleure possession du ballon, mais ne parvenait pas à pénétrer la défense d’Arsenal avec son bloc 4-4-2. Arsenal contre-attaque de temps en temps avec une contre-attaque tranchante pour tenir Liverpool à distance.

C’est un coup de pied arrêté qui a permis de débloquer la situation. À la 39e minute de la première mi-temps, Liverpool a été victime d’une faute dans le territoire d’Arsenal et a obtenu un coup franc. Après une faute dans la moitié de terrain d’Arsenal, Liverpool a obtenu un coup franc à la 39e minute, et le coup de pied de Trent Alexander-Arnold a trouvé le milieu d’un défenseur d’Arsenal, qui a marqué de la tête devant Sadio Mané. Alors que la première mi-temps touchait à sa fin, Liverpool a finalement pris l’avantage.

La première mi-temps s’est terminée en beauté, mais la deuxième mi-temps a vu le score changer radicalement. À la 52e minute, l’attaquant de Liverpool Diogo Jota a coupé le ballon hors de la trajectoire de l’arrière gauche d’Arsenal Nuno Tavares et a marqué un but qui a trompé l’arrière central d’Arsenal Ben White et le gardien Aaron Ramsdell pour donner l’avantage aux visiteurs.

Avec une avance de deux buts dans sa propre moitié de terrain, Arsenal était obligé de pousser vers l’avant. Le schéma de Liverpool consistant à faire jouer des attaquants rapides derrière les défenseurs et à jouer de longs contre-attaques devenait le favori. Aux 73e et 77e minutes de la deuxième mi-temps, le même schéma a été suivi par des buts de Mohamed Salah et Takumi Minamino. L’avance était portée à quatre buts.

La volonté d’Arsenal de se battre a disparu. Sans énergie pour riposter, le match s’est terminé sur le score de 4-0. À première vue, il semble que Liverpool ait dominé Arsenal, mais un examen plus approfondi du match révèle le tournant qui a séparé les deux équipes. Regardons de plus près le match et voyons pourquoi Liverpool l’a emporté.

Tournant 1 : La décision qui a conduit au premier but

Le premier tournant du match a été la décision de l’arbitre qui a conduit au premier but. À la 38e minute de la première mi-temps, Alexandre Lacazette d’Arsenal se jette sur Mané de Liverpool, qui a le ballon au milieu du terrain.

L’arbitre donne un coup de sifflet. L’arbitre siffle et accorde un coup franc à Liverpool pour bousculade, c’est-à-dire lorsqu’un défenseur utilise ses mains pour pousser le porteur du ballon.

C’était une décision délicate quand on la regarde au ralenti. Certains arbitres considèrent qu’il s’agit d’une faute, d’autres non. Il s’avère que cette décision a eu une grande influence sur l’issue du match.

La faute a donné lieu à un coup franc que Liverpool a tiré et marqué. Le score a eu un impact énorme sur le match. En première mi-temps, Liverpool a gardé la possession du ballon et a poussé Arsenal, mais ils n’ont pas réussi à faire passer le ballon. À la fin de la première mi-temps, Liverpool avait besoin de trois points pour gagner et s’impatientait.

La décision d’accorder un coup franc s’est avérée être le tournant du match.

Le deuxième tournant a été l’utilisation de joueurs inexpérimentés.

Le deuxième tournant du match a été l’utilisation de joueurs par Arsenal. Arsenal a joué avec le plus jeune onze de départ de la Premier League jusqu’à présent.

Il y avait huit joueurs de moins de 25 ans dans le onze de départ contre Liverpool, dont le gardien Ramsdale, l’arrière droit Kenyasu Tomiyasu, l’arrière gauche Tavares, les défenseurs centraux White et Gabriel, le milieu de terrain Alberto Sambi-Lokonga et les ailiers Saka Bukayo et Emile Smith-Rowe. Huit joueurs. Quand on sait que Liverpool ne compte que deux joueurs dans son effectif, Kostas Tsimikas (arrière gauche) et Jota (attaquant), on comprend qu’il s’agit d’une équipe très jeune.

Les jeunes joueurs peuvent parfois apporter de la fraîcheur et de l’énergie à une équipe, mais ils peuvent aussi être une arme à double tranchant, car ils manquent d’expérience et peuvent être dangereux. Après trois défaites consécutives, la jeune équipe dynamique d’Arsenal s’est bien comportée, mais contre Liverpool, le côté négatif de l’équipe a montré son visage.

Tout d’abord, ils ont encaissé un but à la 39e minute de la première mi-temps. À la 39e minute de la première mi-temps, Sadio Mané était démarqué par les jeunes Ben White et Kenyou Tomiyasu. C’était une erreur dans les dernières minutes de la première mi-temps, après une bonne performance plus tôt dans le match.

Puis vint le deuxième but. L’inexpérience des jeunes était encore plus évidente dans ce deuxième but. Tavares a pris le ballon d’Alexander-Arnold sur la gauche et a commencé à dribbler. Mais il a été bloqué et a opté pour une passe en retrait. Mais il y avait un piège. Lorsque vous faites une passe en retrait, vous devez avoir une vue claire des défenseurs centraux et vous assurer qu’ils ne sont pas à proximité avant de frapper le ballon.

Mais Tavares n’avait pas une bonne vue de la situation et a passé le ballon. Le résultat était le même que précédemment. Un but aurait suffi pour égaliser ou même revenir, mais Arsenal était découragé après le deuxième but. C’est le but qui a décidé du match.

C’est un match où Liverpool a montré sa maîtrise du jeu, mais c’est aussi un match où Arsenal a montré son inexpérience.

COMMENT

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA